Les produits d'épargne risqués ne marchent pas en France


Les produits d'épargne les plus risqués perdent en popularité en France malgré la politique employée par la banque centrale européenne pour dynamiser cet aspect de la consommation des français. Alors que la banque centrale mène une politique monétaire qui a pour but de maintenir les taux d'intérêt au seuil plancher dans le but de rendre plus attractif le crédit, elle désire également favoriser la prise de risque dans les investissements des consommateurs. Le constat est sans appel : les produits d'épargne risqués souffrent d'un réel désintérêt au sein de l'Hexagone. La principale raison réside dans le fait que les placements d'épargne sans risque, comme le livret A ou encore des fonds en euros restent encore satisfaisants en termes de rémunération et sont donc sélectionnés au détriment de produits risqués. La sécurisation des investissements reste donc une donnée primordiale dans le comportement des français en la matière, qui préfèrent largement souscrire des produits financiers ou bancaires qui comportent peu ou pas de risque mais avec une rémunération faible, plutôt que l'inverse. Et avec la baisse des taux des produits à faible rémunération constatée depuis plusieurs années, ce phénomène ne risque pas de se rééquilibrer.

Si vous recherchez des produits d'épargne plus classiques, sachez que la plupart des banques en ligne proposent désormais cette possibilité. Il suffit par exemple d'ouvrir un compte en ligne Boursorama Banque pour souscrire un livret A ou encore ouvrir un compte Hello Bank et disposer d'un livret d'épargne Hello qui propose une rémunération de 1,4% brut. Sachez enfin qu'ouvrir un compte Monabanq vous permettra d'avoir une rémunération de 3% pendant 3 mois et jusqu'à 30 000€.